Le daruma est un objet sacré japonais à la signification très forte. Porte-bonheur et protecteur, il te permet de réaliser ton vœu le plus cher dans l’année ! Son histoire et son origine est tout aussi intéressante, découvre ici la signification du daruma et de ses couleurs !

– Sommaire –
1. Histoire et signification du daruma
2. Signification des couleurs du daruma
3. Le rituel porte-bonheur
4. La fabrication des daruma

Histoire et signification du daruma

Le daruma est inspiré du religieux indien Bodhidharma. La statuette est un porte-bonheur originaire de Takasaki, une ville au centre du Japon.

Construite à partir de papier mâché, elle est creuse, ronde et ne dispose ni de bras ni de jambes. Très souvent retrouvé de couleur rouge, car cette couleur est considérée comme porte-bonheur et protectrice par les bouddhistes.

Cette forme particulière vient d’une légende concernant le bouddhiste, il serait resté en méditation durant neuf années ! Ses membres se seraient alors atrophiés, d’où la forme arrondie de la poupée daruma.

La statuette a été faite bien plus tard à son effigie car Bodhidharma aura réussi à atteindre les 150 ans ! Une longévité exceptionnelle qu’un moine bouddhiste aura voulu mettre à l’honneur afin d’en inspirer ses fidèles.

Le daruma a été construit selon l’idée qu’il amène la protection et la force nécessaire pour réaliser son vœu le plus cher. Il n’est pas ici question d’attendre que les kami (dieux) réalisent le souhait à notre place !

La poupée sert de rappel ainsi que d’un appel à l’action. C’est l’Homme qui doit trouver la force en lui d’accomplir ses désirs, le daruma l’aide à la trouver !

Au Japon, le daruma est associé au proverbe “tomber sept fois, se relever huit fois” : 七転八起  (nanakorobi yaoki). Celui-ci est parfois inscrit sur les statuettes que l’on trouve dans les temples japonais. Le daruma est un symbole de persévérance avant toute chose.

Il existe une fête nationale au Japon pour célébrer les daruma. Elle se déroule le 5 mai et se nomme daruma-ki !

Une tradition se fait à la nouvelle année, la cérémonie s’appelle daruma kuyo. Elle consiste à se rendre dans un temple afin d’y amener les daruma de l’année passée. Ceux-ci sont brûlés avant que l’on puisse en acheter un nouveau pour formuler le souhait de l’année à venir !

daruma vert: santé, daruma bleu: confiance et réussite professionnel, daruma rouge: chance et protection, daruma noir: éloigner les mauvais esprits

Signification des couleurs du daruma

Les statuettes peuvent avoir plusieurs couleurs, le plus souvent on les retrouve de couleur rouge.

Une couleur qui symbolise la chance, la bonne fortune et la prospérité dans la culture asiatique et plus particulièrement dans le bouddhisme.

Les poupées daruma peuvent aussi être blanches, violettes, jaunes ou vertes. Plus rarement on en retrouve des grises, noires, marrons ou bleues. Chacune de ces couleurs étant associées à un domaine particulier. Cela peut servir pour renforcer son vœu. C’est apparu plus récemment, à l’origine les daruma étaient bel et bien rouges !

Voici la signification associée aux couleurs des daruma et le domaine sur lequel ils agissent :

  • Rouge : symbole de chance et de prospérité
  • Blanche : symbolise le mariage et la pureté
  • Noire : protège de la malchance, du mauvais oeil et des mauvais esprits
  • Marron : apporte la stabilité et l’équilibre
  • Violet : influence l’intuition et le développement personnel
  • Rose : associé à l’amour et la famille
  • Doré : amène l’argent, la fortune, la richesse
  • Vert : concerne la santé, la longévité et la forme physique
  • Bleue : symbolise la confiance, et la réussite professionnelle 

La couleur apportera une puissance supplémentaire à ton vœu. Mais une poupée daruma rouge pourra t’aider à exaucer ton vœu même si celui-ci concerne le domaine de la santé par exemple !

étape du rituel pour le daruma : achat, dessin d'une pupille, dessin de la deuxième pupille lorsque le voeu est exaucé, brûler le daruma à la fin de l'année

Rituel porte-bonheur du daruma

Une fois que tu as pu te procurer une statuette, tu vas pouvoir effectuer le rituel pour que ton vœu puisse se réaliser.

Ce rituel porte-bonheur du daruma se compose en plusieurs étapes :

  1. A l’encre noire, tu dois dessiner une pupille sur un des yeux du daruma en formulant mentalement ton vœu.
  2. La poupée daruma doit être exposée en évidence et en hauteur chez toi. Il est important que tu puisses le voir car le principe de celui-ci est d’être un rappel de ton souhait.
  3. Si le souhait est réalisé, alors tu dois dessiner la deuxième pupille de la statuette. Tu peux aussi écrire la façon dont ton vœu s’est réalisé, afin de t’apporter une réflexion sur la façon dont l’accomplissement s’est déroulé.
  4. Si le souhait n’est pas réalisé, tu peux rapporter le daruma dans le temple où tu l’as acheté afin qu’il y soit brûlé. Cette action n’est pas pour montrer que tu renonces au vœu, au contraire! C’est pour montrer aux kami -dieux- que tu vas chercher d’autres moyens de réaliser ce souhait.

Même si le souhait à été réalisé, il est traditionnel de rapporter le daruma au bout d’un an au temple. Son pouvoir s’estompe après cette durée !

Le temple brûlera alors la poupée, c’est le moment pour toi de montrer ton acceptation. Ton souhait s’est réalisé, tu as de la gratitude. Et si le souhait ne s’est pas réalisé, tu l’acceptes sans pour autant baisser les bras pour le futur.

A ton tour de trouver un nouvel objectif ou une nouvelle façon de l’atteindre !

Il est important de n’avoir qu’un daruma à la fois par personne. Cela te permettra de rester concentrée sur un seul objectif, et de mettre toutes les chances de ton côté afin de réaliser ton souhait !

Fabrication des daruma

Originaire de Takasaki, ville de la préfecture de Gunma, le premier daruma a été créé par un moine bouddiste pour ses fidèles. Au cours du XVIIIe siècle, la poupée avait déjà cette forme en honneur à Bodhidharma qui a pu atteindre une longévité exceptionnelle.

C’est au temple Daruma-ji, à Takasaki, que les poupées daruma sont produites encore aujourd’hui. Il est aussi possible d’en trouver en métal ou en argile. Contrairement au papier mâché traditionnel.

Après toutes ces années, les daruma sont toujours réalisés de la même façon : ce sont des statuettes rondes ; le visage est moustachu, les yeux sont blancs et sans iris. 

Un caractère japonais, le kanji, est dessiné au centre de la poupée pour indiquer le domaine correspondant au vœu. Ce n’est pas toujours le cas, parfois, on peut aussi indiquer le prénom du possesseur. Ou inscrire les kanji sur les joues des daruma.

La taille de la statuette peut varier entre 15 et 60 cm de hauteur. La forme particulière de la poupée daruma lui permet de toujours se redresser peu importe la position initiale.

daruma en papier mâché

Processus de fabrication du daruma

La fabrication d’un daruma se fait traditionnellement de manière artisanale. La statuette est réalisée à partir de papier mâché. Celui-ci est malaxé puis bouilli. On le place dans un moule en mélangeant ce papier à une colle particulière afin qu’elle prenne sa forme.

Un fois que le papier est sec, la poupée est entièrement peinte en blanc. Ensuite recouverte d’une deuxième couche qui peut avoir une autre teinte, en fonction de la couleur et, donc, du vœu recherché.

C’est là que le visage est repeint de blanc, que l’on dessine les yeux, les kanji et le reste des éléments.

Les daruma sont placés au bout de tiges de bambou afin qu’ils sèchent. Ensuite, le trou est recouvert par une petite pastille de papier.

Le processus de fabrication est toujours très précis et soigné mais les fabricants sont maintenant aidés par des machines. Cela leur permet d’abaisser le temps de réalisation et de pouvoir créer des daruma identiques.

Et toi, as-tu déjà utilisé un daruma ou vas-tu le faire ?
Ton vœu s’est-il réalisé ?

Le rituel du daruma japonais en 1 minute
Author

Je suis Amandine, cartomancienne passionnée par les symboliques, la mythologie et tous les sujets dont je parle ici ! N'hésites pas à laisser un commentaire si tu as la moindre question !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] fil des mois !Personnellement, je le garde et le brûle à la fin du cycle lunaire. A l’image des Daruma (le porte-bonheur japonais) : soit j’ai réalisé mon objectif et j’exprime ma gratitude, […]

error: Contenu protégé !