Perséphone, Déesse du Printemps et Reine des Enfers, est particulièrement inspirante. De son enlèvement tragique par Hadès à son association avec la fertilité et le renouveau. Découvre dans cet article ses multiples facettes et les symboles qui lui sont associés.

Plongeons ensemble dans le fascinant univers de la mythologie grecque. Parmi les divinités se trouve Perséphone, une figure emblématique célébrée à la fois pour sa beauté envoûtante et son rôle crucial dans le cycle de la nature.

Sommaire
Présentation et Histoire
Pouvoirs de Perséphone
Symboles et Attributs de la déesse

Présentation de la Déesse Perséphone

Perséphone est une déesse d’une grande importance, associée au renouveau de la nature et à la transition entre les saisons. Déesse du Printemps, de la végétation et reine des enfers. Son histoire est complexe, inspirante et touchante.

Histoire de Perséphone

L’histoire de Perséphone est à la fois fascinante et poignante. Elle est la fille de Zeus, le roi des dieux, et de Déméter, déesse de l’agriculture et de la fertilité. 

A l’origine nommée Coré, elle est une jeune femme magnifique et douce. Alors qu’elle s’amuse à cueillir des fleurs, elle est attirée par un narcisse éclatant. Cependant, lorsqu’elle se baisse pour le ramasser, la terre s’ouvre. Hadès apparaît et attire avec lui la jeune déesse dans les profondeurs souterraines.

Déméter n’aura eu le temps que d’entendre son cri, sans savoir ce qui avait pu se dérouler.  Cela marque le début d’une période de désespoir pour sa mère, qui se lance dans une quête désespérée pour retrouver sa fille bien-aimée. C’est grâce à Hélios qu’elle découvre où est retenue Coré. Et que tout ceci est de la faute de Zeus, qui autorisa son frère Hadès à faire de Coré sa “florissante épouse”.

Malgré ces informations, rien ne peut être fait. Entrer aux Enfers n’est pas si simple. Déméter erre dans le monde des Hommes. Mais au bout de neuf années, la douleur la ronge, elle s’épuise.

Elle prépare alors un hiver éternel et annonce “une année terrible et cruelle, la terre ne fit germer aucune semence. Alors la race entière des humains eut péri sous la morsure de la faim, si Zeus ne s’en fût préoccupé”. Déméter laisse la terre stérile, intraitable. Aucune négociation n’y fait, elle veut revoir sa fille.

La famine gagnant les humains, Zeus finit par céder. Hermès est envoyé aux Enfers pour engager Hadès à ramener Coré sur la terre. Depuis le temps, la jeune femme se prénomme désormais Perséphone (l’étymologie du mot n’est pas certaine, mais il y a de fortes chances pour que son nom signifie “éclat lumineux”).

perséphone et hadès roi et reine des enfers

Perséphone et Hadès

Hadès accepte, mais avant de la laisser partir, il lui offre des grains de grenade à manger. Qu’elle accepte. Ce fruit, symbole du mariage, a pour effet de rendre indissoluble l’union de deux époux.

Bien que Coré rejoignit sa mère, il était trop tard. Désormais Perséphone et mariée à Hadès, elle sera contrainte de retourner aux Enfers.

Cependant, grâce à l’intervention de Zeus, un accord est conclu. Perséphone peut passer une partie de l’année aux côtés de sa mère sur terre. Selon les sources, un tiers ou la moitié de l’année. Tandis que le reste de l’année est passé aux Enfers aux côtés de Hadès. C’est pourquoi lors de la saison froide, la terre est sèche et stérile. Mais, quand le printemps revient, la terre renaît pour célébrer le retour de Coré.

Cette dualité dans la vie de Perséphone en fait une figure complexe, symbolisant à la fois la renaissance et le mystère de la mort. Son histoire nous enseigne que même au cœur des ténèbres, il y a de l’espoir et de la lumière à trouver.

pouvoirs de perséphone et rôles

Les pouvoirs de Perséphone

En tant que déesse de la végétation, Perséphone a de nombreux pouvoirs en lien avec celle-ci. Tout comme sa mère Déméter, elle est capable de contrôler la croissance des plantes. Essentiellement les fleurs, dont elle est constamment entourée.

Perséphone serait également capable de changer de forme, néanmoins le seul changement connu est plutôt minime. Lorsqu’elle foule la terre, elle est blonde aux yeux bleus, telle qu’elle est naît. Lorsqu’elle est aux Enfers, elle est brune aux yeux bruns. Bien que chaleureuse et toujours lumineuse.

En tant que reine des enfers, d’autres pouvoirs lui ont été conférés. Elle peut notamment contrôler qui entre et sort, possédant la clé de la porte des Enfers.

Perséphone a également de l’autorité aux sein des Enfers. Elle peut contrôler des créatures infernales comme le cerbère.

symboles et attributs de persephone

Attributs et Symboles de Perséphone

Perséphone possède de nombreux attributs liés au règne végétal, sans surprise.

L’un de ses attributs les plus remarquables est sa corne d’abondance, symbole de fertilité et de générosité. Ce cornucopia, représenté débordant de fruits, de fleurs et de récoltes abondantes, évoque le rôle de Perséphone en tant que déesse du renouveau printanier.

En tant que Reine des Enfers, Perséphone est également associée à des symboles de pouvoir et de souveraineté. Elle porte souvent une couronne sombre et une clé, signe de son autorité sur le royaume souterrain. Son sceptre, orné de serpents, incarne également son contrôle sur les mystères de la mort et de la transformation.

Cependant, malgré son association avec l’obscurité et la mort, Perséphone conserve une aura de beauté et de lumière. Elle a des traits délicats et un regard empreint de sagesse, rappelant sa dualité en tant que déesse de la vie et de la mort, du printemps et de l’hiver.

Les autres symboles et attributs de la déesse Perséphone

Coquelicot : En raison de leur lien avec le printemps, ils évoquent la promesse de renouveau après l’hiver et la fragilité de la vie.

Narcisses : Ayant joué un rôle central dans son enlèvement par Hadès, ils symbolisent la beauté éphémère et la résurrection.

Grenade : Fruit emblématique du mythe de Perséphone, symbolisant la fertilité et l’union, mais aussi les mystères des Enfers et la dualité de la vie et de la mort.

Coq : Animal symbolique de l’aube, la lumière d’un nouveau jour qui apporte la fertilité. Mais aussi la souveraineté, un coq accompagne très souvent Perséphone dans ses représentations.

Chauve-souris : Les chauve-souris symbolisent à la fois son lien à l’obscurité et à la lumière. Ces êtres empreints de dualité s’allient bien avec Perséphone.

Papillon (de nuit souvent) : Insecte emblématique de la transformation, du changement. Cela en fait le symbole idéal pour Perséphone, déesse associée aux changements de saisons.

Epi de blé : Bien évidemment, il n’est pas rare de la voir avec du blé. Rappelant son lien à l’agriculture et la végétation, l’abondance de la nature.

Ces attributs et symboles enrichissent le caractère complexe de Perséphone, témoignant de son rôle crucial. Mais aussi de sa capacité à incarner des concepts aussi divers que la fertilité et la mort, le renouveau et la transition entre les saisons.

Les symboles de Perséphone incarnent sa nature complexe en tant que Déesse du Printemps et Reine des Enfers, mêlant la fertilité et la générosité de la vie à la souveraineté et au mystère de la mort.

Perséphone : déesse de la vie et de la mort

Perséphone, Déesse du Printemps et Reine des Enfers, incarne la dualité et la complexité de la nature humaine et divine. Son histoire captivante résonne à travers les âges, nous rappelant les cycles éternels de la vie, de la mort et du renouveau.

À travers ses attributs et ses symboles, Perséphone nous invite à réfléchir sur la fragilité de la vie et la puissance de la fertilité. Mais surtout sur la possibilité de renaissance même dans les moments les plus sombres.

Perséphone demeure une figure puissante et inspirante, nous rappelant que dans chaque période sombre, il y a un espoir de lumière, et dans chaque hiver, la promesse d’un printemps à venir.

Maintenant j’ai une question qui me perturbe… D’après toi, Perséphone savait-elle qu’en mangeant les grains de grenade elle serait mariée à Hadès ?
On le rappelle, elle est la déesse de la végétation, fille de Déméter, déesse de l’agriculture dont elle est très proche. Elle devrait s’y connaître, surtout que la grenade, fruit qui lie une union maritale, ce n’est pas censé être un secret pour les grecs ?! A moins que Hadès l’ait forcé…

Source principale : Mythes et mythologies par Larousse.

Author

Je suis Amandine, cartomancienne passionnée par les symboliques, la mythologie et tous les sujets dont je parle ici ! N'hésites pas à laisser un commentaire si tu as la moindre question !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Contenu protégé !